Vu dans De Sabato : Les lunes de Mama

Le secret des cheveux longs et blonds de Rinata, l'une des propriétaires de L'ARIN ? Les mélanges d'herbes et de plantes de mama Gulnara. Et c'est exactement ce que vous trouverez dans nos produits. De petites bouteilles en verre pleines de super pouvoirs.

Connaissances acquises sur les hauts plateaux kazakhs

Le savoir qui se cache derrière les produits L'ARIN ? Il a été acquis dans les hauts plateaux du Kazakhstan, d'où la famille est originaire. Le grand-père de Gulnara était un herboriste et une encyclopédie vivante des herbes. La mère et la fille ont traduit ces connaissances dans la gamme L'ARIN. La base ? Soins capillaires 100% naturels. La garantie ? Des cheveux radieux, sans avoir à passer des heures à les laver et à les coiffer. C'est aussi le plus grand avantage pour les clients.

Les ingrédients ne sont pas un mystère

L'ARIN contient beaucoup d'ingrédients à base de plantes et c'est loin d'être un mystère : ils sont simplement énumérés sur l'emballage. Ils sont tous composés d'herbes et de plantes qui poussent en Belgique et dans les environs. L'empreinte écologique est donc également bien prise en compte. Les ingrédients sont une chose, mais les connaissances de mama Gulnara, professeur de production industrielle, en sont certainement une autre. Elle connaît bien la chimie et a mis le processus de production en ordre en un rien de temps.

Tout est entre vos mains

Est-ce que L'ARIN est tombé du ciel ? Non, ça a pris environ 8 ans de recherche. C'est finalement une campagne de crowdfunding qui a donné l'impulsion décisive et lancé l'entreprise. Alors que Gulnara s'occupe de ses propres laboratoires d'essai et des unités de production à Anvers et à Laarne, Rinata gère tout le reste. Une combinaison en or, qui est complétée par des consultants de qualité. Il est logique que L'ARIN ait le vent en poupe.

Se développer sans perdre le cap

Les produits sont disponibles sur notre propre boutique en ligne, mais les premiers contacts avec des magasins physiques ont été établis. Il faut donc que l'image globale soit bonne. Des recettes supplémentaires devraient permettre à L'ARIN de se faire connaître encore davantage. En plus des soins capillaires, il existe maintenant sur le marché du gel pour les mains, du gommage pour le corps et du gel alcoolisé. Mais ce n'est pas tout, L'ARIN aura bientôt d'autres produits pour la peau. Après tout, les soins capillaires touchent principalement le cuir chevelu, les deux sont donc parfaitement synchronisés.

Rendre le processus de production sexy

Peut-être le fait le plus remarquable concernant l'utilisation des shampooings L'ARIN ? Il n'y en a pas. Ce qui est logique, car la mousse n'a aucune utilité. Le rêve ultime des dames derrière le label ? Pour rendre la production sexy. Une pièce en verre, où tout le monde peut venir et voir comment tout est fait, génial non ? Mais faites attention, car la concurrence vous observe !

Lire l'article complet dans le Sabato.

×
Bienvenue au nouvel arrivant